17 mai 2016

Immersion chez les Kogis II

Au moment où vous lisez ces lignes, je suis dans un village Kogi, dans la Sierra Nevada colombienne :-)

Fillette Kogi - 50x70 cm



Une toile qui sera exposée en région parisienne à Cergy-Pontoise, à l'occasion du No Mad Festival

RDV les 25 et 26 juin prochains pour mon expo Colombie !

16 mai 2016

Immersion chez les Kogis

Au moment où vous lisez ces lignes, je suis dans un village Kogi, dans la Sierra Nevada colombienne :-)

Mamu Kogi et son popora - Toile 50x100 cm



Une toile qui sera exposée en région parisienne à Cergy-Pontoise, à l'occasion du No Mad Festival

RDV les 25 et 26 juin prochains pour mon expo Colombie !

14 mai 2016

"This is cutie Omega"

ETHIOPIE - 21 décembre 2013

Pendant nos quelques jours dans la région de Gambella, nous sommes prises en charge par Nunu, mère de famille, et sa fille Omega, 11 ans, la petite dernière d’une famille aisée de 5 enfants parfaitement anglophones.

Les 2 aînées sont jumelles et ont 28 ans. Menna est infirmière, Chuna est une magnifique Miss Ethiopie, la première qui ne soit pas issue de l’ethnie majoritaire, les Amharas, mais d’une autre ethnie. Une fierté pour la région !

Photo : Eric Lafforgue

Omega n’a pas sa langue dans sa poche et veut être styliste plus tard. Pendant plusieurs jours, elle me regarde dessiner sans se lasser, comme hypnotisée. 




Le jour des adieux, j’entrevois le petit carnet que je lui avais offert, couvert de portraits directement inspirés des miens : elle se débrouille super bien ! L’émulation a fonctionné…

Omega - Aquarelle - 20x20 cm

J'ai proposé cette aquarelle pour ma sélection à l'exposition collective 111 des Arts de Toulouse, pour l'édition 2016... à suivre en novembre, si je suis encore sélectionnée !

10 mai 2016

Un jour au Yémen

Dans le cadre de l'évènement Un jour au Yémen, je serai présente le 28 mai à Paris, à l'Ecole Spéciale d'architecture, pour une petite expo de mes dessins du Yemen, et pour parler de ce pays cher à mon coeur et qui vit aujourd'hui des heures particulièrement noires.



Voici le programme de cette manifestation organisée par l'ONG Salam for Yemen :


"Cette journée à laquelle nous vous convions chaleureusement, sera l'occasion de découvrir le Yémen, son patrimoine, ses arts et sa cuisine au travers de témoignages d’humanitaires et de travaux artistiques et académiques. L’objectif sera également de sensibiliser le plus grand nombre à la situation dramatique à laquelle font face les Yéménites.

A cette occasion, nous présenterons des films, photographies et dessins sur le Yémen et nous donnerons la parole à des organisations humanitaires aussi bien qu'à des chercheurs qui consacrent leurs travaux  au Yémen. Ces interventions seront suivies d'un concert musical, vous pourrez aussi découvrir les saveurs de l'Arabie Heureuse, tout au long de cette journée, à notre stand de nourriture yéménite. Le programme détaillé vous sera transmis prochainement. 

Nous vous invitions à diffuser le plus largement cette invitation et cet évènement qui contribue le temps d'une journée, à rappeler que malgré les heures sombres qu’il traverse aujourd’hui, le Yémen est une terre de paix et de tolérance, un pays riche d'une histoire et d’une culture millénaire que son peuple aime à partager.

En espérant vous compter parmi nous le 28 mai !
Bien à vous,

L'équipe Salam for Yemen "



Voici une échantillon d'une toile inédite qui sera exposée là-bas : 

Kafeh, extrait d'une toile de 50x100 cm

03 mai 2016

NO MAD Festival & mon voyage en Colombie

A quelques jours de mon départ pour la Colombie, il est temps de vous dévoiler enfin le contexte de ce voyage à venir, car c'est un cadeau tombé du ciel !

Le No Mad Festival, tout jeune festival voyage qui en est à sa 2ème édition, met en lumière cette année la Colombie.
Lorsque Laetitia, fondatrice du blog Babel Voyages et organisatrice du festival, passionnée de voyage et amoureuse de la Colombie, me propose d'exposer dans le cadre du festival, je lui avoue que je ne suis jamais allée en Amérique du Sud.
"Et si on t'y envoyait, pour que tu nous ramènes un carnet de voyage et des portraits ?"

Voilà une proposition qui ne se refuse pas !

L'enthousiasme de Laetitia pour cette destination est communicatif, et elle me recommande de plus un guide de renom dans le pays : Matthieu Perrot-Bohringer, qui connaît la Colombie comme sa poche. Il y a d'ailleurs fondé l'agence Aventure Colombia.

Je pars donc dans 10 jours découvrir ce pays plein de promesses. Le sac est presque prêt, le carnet trépigne et les crayons me démangent déjà.

A mon retour, j'aurai 1 mois pour préparer une exposition 100% Colombie, qui aura lieu en juin et juillet à l'Office du Tourisme de Cergy-Pontoise.

Le No Mad Festival aura lieu les 25 et 26 juin, j'y serai pour relater mon voyage, en compagnie de Matthieu Perrot-Bohringer et de son illustre père Richard Bohringer.

Il y aura des ateliers carnet de voyage et plein d'autres surprises.
On compte sur vous !
                                                               

Pour finir je vous enjoins à aller lire Laetitia, qui parle de cet évènement bien mieux que moi sur son blog Babel Voyages.

21 avril 2016

Des nouvelles de la vraie vie

Bonjour à tous,

C'est le silence par ici... Pourtant je ne chôme pas, au contraire !

Ces dernières semaines :
- J'ai soigneusement sélectionné les images et textes de mon prochain livre, fignolé des dessins inédits, et envoyé le tout à mon éditeur préféré pour maquette. Le tout sortira en octobre prochain, et ça devrait être le plus beau des trois !

- Pour me détendre, j'ai fait des lampes en papier à partir des vanneries ramenées de mon dernier voyage en Asie (photos bientôt)

- J'ai programmé un futur voyage en Colombie pour mai, qui donnera lieu à une exposition au mois de juin en région parisienne. Je n'ai plus qu'à réviser mon espagnol rouillé, car ce sera une première pour moi en Amérique du Sud !

- Et surtout... Grande nouvelle : Je déménage pour un nouvel atelier, plus grand, plus beau, plus inspirant !
Entre mes objets ramenés de voyage, mon stock de carnets, et tout le matériel d'atelier, ce n'est pas une mince affaire de déplacer ce volumineux prolongement de moi-même.

Pardonnez-moi si le blog n'est pas très actif ces temps-ci, c'est pour une bonne cause !




31 mars 2016

Deux guerriers bien timides

Au puits chantant - KENYA - 18 juin 2014

Nous rencontrons Lpaayon et Larawan dans les conditions d’un conte : Fin de journée orangée, le soleil va bientôt se coucher. Lpaayon et Larawan amènent leur troupeau de dromadaires assoiffés au puits, dans un décor d’oasis.
Selon la tribu Rendille, les chameaux peuvent ne pas boire pendant 12-13 jours. Par contre, ils ne cachent pas leur frénésie en arrivant à l’oasis… Le ventre maigre, ils courent sur les derniers mètres, toutes pattes lancées et désynchronisées, oubliant temporairement leur démarche digne, chaloupée et altière de dromadaires, pour galoper toutes pattes lancées n’importe comment. Ils arrivent sveltes et repartent GONFLES comme des outres !


Lpaayon et Larawan sont moranes, c’est-à-dire dans une tranche d’âge où ils sont guerriers. Après la circoncision, mais avant le mariage. C’est leur rôle de protéger les troupeaux, et de tirer l’eau du puits avec les autres moranes. Ils font une chaîne qui se passe les seaux en chantant pour se donner le rythme, d’où le nom de puits chantant.

 

Larawan, comme tout morane, est coquet comme une fille. Sur le haut des oreilles, des boucles en perles qui forment 2 petites cornes. Dans le lobe étiré de l’oreille, une petite boîte de tabac à priser ! Pour tirer l’eau du puits, il a relevé ses longues nattes en chignon.

Les moranes ne sont pas censés passer du temps avec les filles. Ils ont le droit d’avoir des girlfriends, mais pas de manger en présence de filles.

Au début, ça a amusé Lpaayon et Larawan de poser pour moi, mais le regard du public improvisé les a gênés, car il y avait aussi des filles dans l'assistance, qui ont commencé à railler. Le coin est très rural et les gens ne plaisantent pas avec la tradition.

Notre guide nous explique : « You know people here, they are very coward. These morans, they are not supposed to stay with women. Thay had no rest fo long time ».